Accueil du site

    Succès confirmé pour Chorus

    < Retour

    Publiée le 19 avril 2019

    La 31e édition du Festival Chorus, organisée par le Département des Hauts-de-Seine, s'est refermée dimanche 7 avril. Plus de 13 000 spectateurs de tous âges se sont une nouvelle fois emparés de La Seine Musicale et ont déambulé entre les 6 scènes proposées. Chorus enregistre cette année une hausse de 18 % de la fréquentation payante par rapport à l'édition précédente.Electro le vendredi, pop/rock et musiques hybrides le samedi, musiques urbaines le dimanche, il y en avait pour tous les goûts !

    Le public au rendez-vous tout au long du week-end

    Dès le vendredi soir, Fatboy Slim a électrisé la Grande Seine avec l'unique show qu'il donnera à Paris en 2019. Samedi, le public s'est pressé à l'Auditorium pour découvrir le DJ Worackls, accompagné de 20 musiciens classiques. Shaka Ponk a été à la hauteur de sa réputation en s'emparant de la scène aussi bien musicalement que visuellement. Gaëtan Roussel, Jacob Banks, Charlie Winston, ALA.NI, Adam Naas, WWWater, Léonie Pernet... Autant d'artistes qui ont pu exprimer leur talent dans tous les espaces de La Seine Musicale, avant de laisser place à la culture Hip Hop le dimanche. Dès 16h, le public était au rendez-vous sur le parvis pour apprécier le flow novateur du talentueux Maes. Les festivaliers ont ensuite navigué entre Youssoupha, SCH, RK, Josman, Dinos, Caballero & JeanJass, Lord Esperanza, Dope Saint-Jude, DI#SE... Avec comme point d'orgue l'un des pionniers du hip-hop, inventeur du scratch : Grandmaster Flash.

    Le collectif ODELA s'est emparé avec brio de la nouvelle scène installée sur le parvis Rodin, en proposant un line-up riche et éclectique de talents émergents, qui a enthousiasmé les festivaliers.

    Au-delà des 74 concerts, le public a pu vivre une expérience festivalière festive et ludique : disco docks pour danser, camion-scratch, performance hip hop et électronique, graffs... Tout cela au cœur d'une scénographie créée spécialement pour l'occasion aux couleurs de Chorus.
     

    Des rendez-vous combles pour le jeune public et les professionnels

    Lejeune public a été deux fois plus nombreux qu'en 2018 à venir assister aux spectacles organisés dans le cadre du Chorus des Enfants. L'édition 2019 a une nouvelle fois puisé dans tous les styles musicaux et toutes les cultures, en proposant une revisite du répertoire monumental de Gainsbourg pour les enfants, une sieste musicale, un concert pour objets sonores et instruments à cordes...

    Les Showcases ont permis aux festivaliers de découvrir des groupes en émergence professionnelle, tels que Break Ya Bones, WHY MUD ou encore Melodie Busker. Issus du territoire des Hauts-de-Seine, ils bénéficient de dispositifs d'accompagnement proposés ou soutenus par le Département. Les musiciens ayant un projet de développement musical professionnel et les structures accompagnant les artistes ont eu l'opportunité d'échanger avec Dusk Totem. Ce duo électro-pop s'est développé dans les Hauts-de-Seine, et enchaîne aujourd'hui festivals et premières parties remarquées.

     

    Oktober Lieber, Prix Chorus 2019

    Après avoir franchi l'étape des pré-sélections en décembre 2018, Oktober Lieber s'est produit devant le jury de professionnels représentant l'ensemble de la filière des musiques actuelles vendredi 5 avril. Après l'étape des entretiens avec le jury, ce duo 100 % féminin a été désigné lauréat ! Projet de Charlotte Boisselier et Marion Camy-Palou, deux musiciennes parisiennes issues de la scène post punk pour l'une et électronique pour l'autre, Oktober Lieber puisse dans la froideur techno originelle et les musiques industrielles pour construire un univers pop protéiforme.

    Revivez les temps forts de l'édition 2019 en vidéo : https://vimeo.com/329842786/7313deb33e

    A l'année prochaine, pour une nouvelle édition du Festival Chorus !