La sélection a la parole...

Ils ont participé au Prix Chorus et ont franchi le cap de la sélection. Nous avions envie de vous les faire découvrir, d'en savoir un peu plus sur eux et leurs aspirations. Rencontre avec INÜIT, KillASon et Léonie Pernet avant leur passage le 6 avril à 18h sur la scène du Magic Mirror à La Défense.

Un peu de Léonie Pernet, bercée par les ombres et lumières croisées d'Aphex Twin, Philipp Glass ou Patti Smith. Un soupçon d'Inüit et de sa pop-tribale électrique. Un brin de KillASon élevé à l'école d'un rap outre-atlantique ouvert à mille influences. Il n'en fallait pas plus pour ce cocktail de charme et de choc. Tous 3 ont accepté le jeu des questions-réponses et voici le résultat.
 

Chorus : Tout d'abord parlez-nous brièvement de vous. Qui êtes-vous? 

Léonie Pernet : Léonie Pernet, moisonneuse-batteuse mais aussi pianiste et chanteuse.

INÜIT : Inüit, nous sommes originaires de Nantes. Notre musique est un mélange plus ou moins structuré entre Pop, R'n'B et Electro. Nous sommes 6 sur scène, cuivre, choeurs, percussions, batterie et synthétiseurs...et bien sûr Coline, la voix lead.

KillASon : Je suis KillASon. Je ne suis pas un "fils de tueur" mais plutôt un fils de la musique. Une énergie brute m'habite.

 

Chorus : Comment avez-vous découvert le Prix Chorus?

Léonie Pernet : Quand on est un artiste en développement, sur un label indépendant qui plus est, on essaie de faire attention à toutes les mises en avant possibles. Le Prix Chorus est bien identifié aujourd'hui et j'en avais déjà entendu parler donc cela faisait partie pour moi des choses à tenter en 2016.

INÜIT: Nous avons découvert le Prix Chorus en nous renseignant sur les dispositifs d'accompagnement des groupes en voix de professionnalisation en France.

KillASon : Différentes connaissances m'ont signifié que le Prix Chorus était une expérience importante dans le développement d'un artiste. 

Chorus : Pourquoi devriez-vous gagner le Prix Chorus?

Léonie Pernet : Parce qu'il est temps que ce soit une fille qui gagne! Christine & The Queens était une année dans les 6 finalistes, moi j'aimerais bien aller au bout! Plus sérieusement, si je gagne, c'est parce que j'espère qu'artistiquement j'aurai su toucher les gens avec mon "projet" atypique. Et cela me permettrait d'avoir plus encore les moyens de mes ambitions. 

INÜIT : Nous devrions gagner le Prix Chorus parce que nous sommes à un moment charnière du développement de notre projet, entre préparation d'une sortie d'EP, composition d'un album et dates de plus en plus fréquentes en France. Il serait une preuve tangible que notre projet peut séduire et la bourse allouée au groupe lauréat nous serait réellement utile.

KillASon : Parce que c'est le début d'une grande aventure. Partageons-la ensemble!


Chorus : Parmi les lauréats précédents, duquel vous sentez-vous le plus proche?

Léonie Pernet : Mesparrow car j'aime beaucoup sa musique et sa démarche. La façon dont elle défend sa musique en live seule sur scène avec son micro et ses machines.

INÜIT : Sans hésiter Concrete Knives, pour leur énergie communicative et leur amour des musiques africaines!

KillASon : A vrai dire ces artistes me sont peu familiers. Je les découvre. Avec curiosité.